Agathe Rosa

 

 




On ne sait pas vraiment ce que cherche celui qui s'aventure au creux de la nuit noire et cendrée. Lorsqu'elle se concentre et se coagule autour du corps les ombres deviennent matière, le silence se dilue dans la grande forêt et le moindre bruit résonne jusqu'à des kilomètres. Vaillant il reste pourtant là, tendu et incrédule, à aiguiser son regard pour capturer la moindre discontinuité. Celle qui fera vaciller le monde. Le détail qui abolira les distances et dissociera la matière. Le vide sous ses pieds, il n'aura d'autre choix que de se laisser porter par l'impermanence des choses.
Lorsque le doute émerge les autres sens se mettent en vibration et composent une symphonie. L'image colorée de ce court instant de déséquilibre est extrêmement compacte. Elle possède une densité et une plasticité modulable telle qu'elle ouvre une infinité de possibilités à celui qui cherche à raconter une histoire. Celle vécue pendant que tout les autres dorment, celle qui répondrait aux questions laissées en suspens ou celle que l'on veut croire .

Agathe Rosa


View of the exhibition "Arts et sciences" . 2018